La Lune et les hasards nécessaires

J’avais lu un livre qui portait ce nom une fois « Les hasards nécessaires »… Il était de Jean-François Vézina, j’avais bien aimé. Un bouquin qui s’efforçait de prouver scientifiquement que le hasard n’existe pas. Que tout en fait est articulé d’une façon précise, les événements, les rencontres, tout. J’y avais appris plusieurs notions que je sors à l’occasion pour étoffer mon senti de toujours. Mais malgré la qualité de cette œuvre, ce n’est pas l’objet de ce billet non. Ce que j’ai envie de vous partager aujourd’hui, c’est un peu mes hasards nécessaires à moi. Mes hasards en lien avec les naissances.

 

Je regarde ce beau site qui vient de voir le jour, tout beau tout neuf et rempli de nos espoirs joints… Dans lequel chacune a mis du sien. Ce qui me frappe, c’est la lune. Juste; la lune.

 

Revenons 13 ans en arrière. J’ai 23 ans. J’ai le ventre plein de vie et le cœur prêt à délivrer des merveilles. J’ai la volonté d’une Déesse prête à tout pour « VIVRE SA MATERNITÉ !!!» de la meilleure façon qui soit, c’est-à-dire en étant le plus souvent possible heureuse envers et contre tout. Contre tout, se trouvant à être le papa de qui je suis séparée et avec qui les rapports sont…compliqués. Ce n’est pas un duel, mais disons que c’est la petite ombre au tableau de mon beau ciel étoilé plein d’espoir. Pendant que je démêle et vit tout ce petit bout d’histoire, mon imaginaire est très actif (il l’a toujours été mais là il déferle d’images…). Il m’envoie sans cesse l’image d’un loup. Un loup hurlant à la lune. Un loup hurlant à la lune en pédalant pour aller au travail, un loup hurlant à la lune quand je cuisine, un loup… Bon vous avez compris. Je me dis « Mais qu’est-ce qu’il a mon cerveau à m’envoyer cette image récurrente!!? ». Je le dessine, (je me dis que ça fera comme quand on a un vers d’oreille et que l’on écoute la chanson pour se guérir) mais rien n’y fait. Ça continu.

 

Ma mère vient me visiter. Nous avons eu elle et moi aussi quelques petits nœuds relationnels à fixer durant les dernières semaines riches en émotions et nous nous retrouvons pour la première fois.  Elle se met à me raconter ceci : « Marie! Tu sais pas quoi!? L’autre jour j’ai eu à me rendre pour le travail dans (…) et là en roulant, j’ai vu un loup. (Heiiiiiiin??? Que je me dis dans ma tête, je ne lui ai jamais parlé de ce qui me harcelait le visuel interne depuis des jours et elle me parle d’une rencontre de loup!?) J’ai été bien surprise, mais impressionnée, il était comme en haut d’une colline et je le voyais très bien. Je me suis arrêtée sur le bord de la route pour prendre le temps de le regarder. Il n’a pas bougé. On s’est carrément regardé Marie-Eve. On a échangé un loooong RE-GAAARD… Puis comme ça il est parti. J’ai alors ressenti comme un sentiment de liberté profond. »

Ok. Bon. Comment dire? Je suis allée chercher mon dessin et lui ai expliqué mes « visions » et sentiments aussi qui concordaient avec sa description… S’en est suivi l’habituel « on est dont bien connectées! »… Mais là venait d’être trouvé le nom de mon fils. Ah je ne savais pas que c’était un garçon. Mais le nom que je souhaitais arriver avec son histoire et la profonde croyance que mon enfant allait m’envoyer son message d’une quelconque manière, s’était réalisé. Loup s’en venait. Loup m’avait parlé.

 

Après sa naissance, toutes sortes d’autres éléments sont venus confirmer la justesse du choix de ce nom : Son père m’appelait parfois sa Louve et il avait toujours aimé les loups (je savais pas!), l’aspect grégaire de ma grossesse en célibataire mais entourée, l’intuition et l’instinct qui étaient exacerbés et qui collent à l’archétype… Bref. Il devait s’appeler Loup. C’était plein de sens. C’était nécessaire.

 

Quelques années plus tard, moi qu’on appelle désormais La Louve, décide d’orienter des services photographiques en naissance et de faire un clin d’œil à mon propre mystère de naissance représenté par Loup en appelant mon entreprise laloba (La Louve en espagnol). En cherchant les formatrices au Québec qui pourront m’amener plus loin dans ma compréhension du processus de la naissance, celle qui m’attire le plus s’appelle Isabelle Challut du « Centre PLEINE LUNE ». Je me dis « ben voyons… il y avait combien de chances sur 100 pour que mon intérêt se porte sur un centre qui fait référence à la lune… c’est presque « trop »…!». Mais j’ai beau regarder partout, c’est vraiment cette formation qui me parle le plus.

 

S’en suit une rencontre de cœur avec cette belle dame, un coup de foudre avec un village, un déménagement, des évènements, un 10e anniversaire, de magnifiques collaborations et voilà, aujourd’hui, un nouveau bébé qu’on appelle : Les doulas de Pleine Lune. La Lune et le Loup, toujours aussi étroitement liés, se répondant sans cesse…

 

Pour Amélie Blanchette ma collègue doula, la date de sortie de notre site coïncide avec la date de naissance de la première de ses 3 filles, le début de sa passion pour cette étape charnière qu’est la naissance. Pour moi c’est la lune, qui continue de me guider, m’apaiser et se coller à mon imagerie! Je suis sûre qu’il y a plein de hasards comme ça qui ont jalonné le parcours de mes autres amies doulas pour arriver jusqu’ici. Et là je parle de ce bébé-ci, mais si vous saviez le nombre de coïncidences qui se produisent lors des naissances auxquelles on assiste! Des tonnes!!!

 

Ces hasards sont nécessaires pour nous montrer à quel point la vie est magie et ils ne sont jamais bien loin des naissances à venir, quelles qu’elles soient. Les hasards se retrouvent sur le chemin de nos cœurs, celui-là même qui demande l’émergence du courage et qui paie par un sentiment d’accomplissement inégalé, en plus des souvenirs irremplaçables. Rendons-leur hommage, voyons-les nous embobiner et faire de nos vies des récits d’aventures. À vous qui vous apprêtez à devenir parents, qui l’êtes déjà ou qui simplement s’intéressez à la VIE! Je vous souhaite des montagnes de hasards nécessaires pour pimenter le merveilleux de vos engagements, envers les êtres qui vous entourent et pour vous-mêmes.

Partager sur Facebook
Please reload

Publication à l'affiche

Les Doulas de Pleine Lune... On est là pour la vie!

22 Mar 2017

1/1
Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square