top of page

Que reste-t-il ?



Cette chanson qui résonne dans ma tête.. Que reste-t-il de nos amours ? 


De l’autre côté du voile de la naissance, je suis en peine d’amour.

Une peine d’amour douce, pleine, réchauffante.

Le cœur plein.


Accompagner un couple pour la 2ème fois, pour leur 2ème enfant,  m’ a offert l'immense chance et privilège de rajouter des couches d’amour dans la recette.


De rencontres prénatales en messages quotidiens, en passant par un brunch délicieux, notre tissage s’est tricoté plus serré.


Des ingrédients précieux : l’écoute, la présence, la joie, la confiance.

Un grand bain d’ocytocine, nourricier.


Ensemble, être si proches, si connectés dans le quotidien, écouter et remplir la coupe d’amour et de lien.


Ensemble, porter l’espace de la Naissance, être témoins de ce passage et de l’émergence de la magie de la Vie. Le fil rouge nous reliant se parant d’or.


Ensemble, s’émerveiller du nouveau-né et flotter dans la gratitude de ce cadeau.


Puis le fil s'étire, doucement.


Le cœur et la pensée toujours connectés, je me surprends à penser à eux plusieurs fois par jour. Comme avant…


Cette nouvelle réalité qui s’écrit au fil des jours, dans les souvenirs partagés qui dansent dans ma tête.


Comme un sevrage à faire, un manque à apprivoiser.


Savourer chaque visite au cœur de leur maison et écrire ensemble l’histoire à venir de notre relation qui n’est plus portée par l’accompagnement de la naissance.


Le tissage reste, il est fort et ancré. Chaque maille est solide et authentique. 


Cet amour qui reste amitié.

Comme une chanson dont on fredonne l’air et qui réchauffe le cœur.


Hélène Porcher,

19 janvier 2024

Kommentare


Publication à l'affiche
Publications récentes
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page